Redonner confiance en la jeunesse, c’est tout l’esprit du Contrat Local Etudiant, née d’une volonté politique forte de l’équipe municipale dans un contexte financier tendu pour donner à voir ces jeunes, issus de l’ensemble des quartiers et qui pourtant passent inaperçus dans la vie quotidienne, mais qui sont nombreux à se lever tôt pour rejoindre leur Université. Un contrat qui vient compléter une offre de services publics portée par La Passerelle pour permettre aux jeunes Stanois d’accéder plus facilement à leurs droits, si tant est qu’en matière d’accès au droit au Logement ou à l’Emploi les choses soient simples dans le contexte national qui est le nôtre. Redonner confiance, montrer aux plus jeunes mais aussi à certains adultes que les jeunes sont plus nombreux à s’accrocher pour réussir qu’à tenir les murs en attendant autre chose… Tous regardent avec un intérêt leur environnement local, national et même international… Dans de nombreux pays, les jeunes ont pris place dans les processus de transformation en Egypte, en Tunisie ou en Libye mais aussi au travers de mouvements des indignés. Si les jeunes de nos villes populaires ne se reconnaissent que peu dans le système politique traditionnel, il n’en demeure pas moins qu’ils constituent une force qui jouera son rôle dans le nécessaire processus de transformation de nos sociétés capitalistes.

Jean Paul Le Glou